IMMO LYON

Le portail immobilier du Grand Lyon – Depuis 2004

Défiscalisation immobilière

Comment fonctionne la dispositif Borloo Ancien ?

Le dispositif Borloo vous permet :

  1. d’investir en immobilier afin de se constituer un patrimoine, en partie financé par le locataire
  2. avec ou sans apport (possibilité de financement total)
  3. tout en bénéficiant d’avantages fiscaux.

Il permet de bénéficier d’une déduction spécifique sur les revenus fonciers issus de la location d’un logement neuf ou ancien, conventionné avec l’Agence nationale de l’habitat. Cette déduction s’ajoute aux autres dépenses déductibles.

Le taux de la déduction varie de 30 à 60% en fonction du plafond de loyer appliqué.

Le propriétaire doit s’engager à louer :

– le logement vide,
– pour une durée de 6 ou de 9 ans en cas de réalisation de travaux,
– à des locataires aux ressources plafonnées (consultez le tableau à jour : http://www.anil.org/profil/vous-etes-proprietaire/bailleur/investissement-locatif/dispositif-borloo-ancien/plafonds-de-loyers-et-de-ressources/),
– à un loyer plafonné.

Le locataire ne peut pas être un membre de la famille ou du foyer fiscal. Le conventionnement d’un logement déjà loué nécessite également le renouvellement du bail.

Une subvention pour travaux peut être octroyée par l’Anah. Elle devra alors être déclarée dans les recettes perçues au titre des revenus fonciers.

Consultez également notre article dédié à l’imposition et aux avantages fiscaux pour les particuliers bailleurs sociaux.

dispositif-borloo-ancien-immo

Source : Association Française d’Aide aux Contribuables (A.F.A.C.)

2 Comments

  1. Dakini

    Bonjour,

    Mon père souhaiterait mettre en plac un Robien dans le cadre de l’un des programme en cours ou à venir sur Lyon (périphérie de la ville, mais prox station de métro /bus ce qui permettrait un accès au centre de la ville facile). Comme la presse s’en fait l’écho régulièrement ces dernières années, les avantages fiscaux liés à ce montage sont remis en cause en cas de carence de locataire, ce qui est arrivé plusieurs fois dans le passé(construction neuve à des endroit où la demande locative est faible; trop forte concentration de nouvelles constructions au bout de quelques années). Les conséquences pour l’investisseur sont importantes: remboursement de prêt non compensé par des loyers et redressement fiscal.
    Ma question est la suivante: risque t-on de se retrouver dans une situation similaire à Lyon, si ce n’est immédiatement, et comment voyez-vous la situation dans les années à venir (il faut « tenir » 9 ans !)

    Merci de votre réponse

  2. votre question est trop théorique : les risques cités sont réels mais dépendent essentiellement de 2 points:
    – du loyer exigé par rapport à la pratique du marché sur le même secteur,
    – de l’attractivité de l’emplacement du bien, plus le bien est attractif (proche des commodités, écoles, universités, arrondissemnent bien coté….il faut de plus lier le bien et son attractivité, avec la cible recherchée: étudiant = proche université etc) plus il est « facile » à louer.
    Donc le conseil = bien acheter = bien situer et avec un loyer espéré dans les pratiques du marché.