Le Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles et des Risques dans l’Agglomération Lyonnaise (SPIRAL), l’Etat, le GrandLyon et quelques sociétés privées ont mis en place RespiraLyon.Il s’agit de recueillir en temps réel les observations de la population en termes de gêne olfactive. Les résultats sont matérialisés sur une carte consultable sur le site.

Amis Lyonnais vous pouvez donc, lorsque vous détectez une mauvaise odeur dans votre quartier, donner votre  avis sur un site Internet dédié, qui publie alors une carte des gênes olfactives en temps réel.

Signaler une mauvais odeur dans votre rue, quartier, … : http://www.respiralyon.org/index.php?Rub=34

carte-odeur-lyon

Afin de suivre l’évolution des nuisances olfactives sur le territoire de l’agglomération, un croisement des informations recensées est effectué entre :
– les données météorologiques de la période concernée,
– les mesures de qualité de l’air existantes,
– les éléments topographiques de la zone concernée,
– les informations disponibles concernant les installations éventuellement odorantes du secteur.

«Toutes ces données permettront, sur le long terme, de suivre l’évolution des nuisances olfactives avec la possibilité d’analyser leur contexte météorologique, leur fréquence, l’activité industrielle des jours concernés, la circulation automobile etc. », précise RespiraLyon. « Elles serviront aussi à alerter les instances concernées ». Les générateurs d’odeurs sont incités à mener des actions de réduction des nuisances. Les industriels partenaires s’y sont d’ailleurs engagés.

Pour en savoir plus, voir la carte des mauvaises odeurs sur Lyon et les villes périphériques : www.respiralyon.org